Le projet "Coq vert" : contribution à une économie bio-basée en Wallonie

« Coq vert » est une initiative lancée en 2013 par un partenariat public-privé entre le pôle GreenWin, l'AWEX-Investissements étrangers et ValBiom auquel s’est associé Essenscia-Wallonie. Au travers de ce projet, les partenaires entendent contribuer significativement au développement d'une économie bio-basée forte et compétitive en Wallonie en suscitant de nouveaux projets essentiels au déploiement du secteur de la chimie biosourcée et en particulier de la chimie végétale. L’initiative « Coq vert » s’intéresse aux filières de valorisation biomasse-matières au départ des ressources non alimentaires (co-produits, résidus, déchets, …) et place les bio-raffineries de seconde génération au cœur du développement pérenne de ces filières en Wallonie. Des opportunités pouvant déboucher tant sur des projets de recherche et d'innovation que sur des projets d'investissement ou encore de formation sont analysées. Une stratégie à moyen terme est également à l'étude pour favoriser le déploiement de bio-raffineries en Wallonie.

Les constats de départ

  1. l’économie bio-basée doit faire partie intégrante de la politique industrielle de la Wallonie ;
  2. la Wallonie a des ressources significatives de biomasse non-alimentaire ;
  3. la Wallonie a une expertise scientifique forte et reconnue internationalement dans les domaines de l’agriculture, de la sylviculture, de la chimie (y compris la chimie verte) et des matériaux, couvrant ainsi toute la chaîne de valeur de valorisation « matière » de la biomasse ;
  4. plusieurs entreprises wallonnes sont déjà actives dans ce domaine ;
  5. des possibilités de mise en place de projets de recherche collaboratifs, innovants et ambitieux existent grâce au plan Marshall 2.vert ;
  6. une course « verte » a lieu dans toutes les régions avoisinantes : la Flandre, les Pays-Bas, la France se sont dotés d’une stratégie forte et centralisée pour soutenir une économie bio-basée.